Quoi de plus excitant que de partir à la recherche de son 1er achat immobilier ? Acheter pour la 1ère fois nécessite d’être bien préparé. Pas de panique : voici nos 10 conseils pour vous aider dans votre 1ère acquisition immobilière.

Conseil n°1 : Définir vos besoins

Parmi les 1ères questions à se poser, la localisation est primordiale. Tant sur le plan personnel que financier, l’emplacement géographique demeure année après année l’un des critères les plus importants (si ce n’est le plus important). Au quotidien, votre logement sera le point de départ de vos déplacements : vous rendre au travail, vos sorties, faire vos courses, distance des écoles, de la gare ; pensez-y ! On dénombre énormément de foyers déménageant pour ces raisons. La difficulté sera principalement financière, plus l’emplacement sera qualitatif plus le prix demandé sera élevé. Toutefois, on constate que les secteurs périphériques sont en explosions, les demandes s’accumulent pour des besoins d’air, d’espace, d’extérieur, sentiment en nette hausse depuis le confinement. Le compromis sur le secteur ne doit pas toujours être perçus négativement. Votre budget vous offrait un simple T2 de 45 m² au centre de votre ville ? Vous voilà propriétaire d’un joli T3 avec terrasse pour le même prix à seulement 15 min en voiture ou en bus de vos bars préférés ! C’est à vous de trancher, à vous de décider les critères que vous souhaitez privilégier

Conseil n°2 : Analyser votre marché immobilier local

Sans être non plus un expert immobilier, il est impératif que vous ayez une vision globale de votre marché. Pour cela, rien de plus simple : https://immobilier.statistiques.notaires.fr/prix-immobilier

Vous trouverez les statistiques à jour des ventes passées partout en France. Il s’agira ici de moyenne, mais vous connaîtrez la base de votre marché immobilier. Si votre ville affiche une moyenne à 3 000 €/m², il ne sera pas illogique qu’on vous demande 3700 €/m² pour un appartement en excellent état avec balcon plein sud et un garage par exemple. Une moyenne c’est le jeu des + et des –

Vous avez sûrement de la famille, des proches qui ont acheté ou vendu un bien immobilier et qui pourront également étoffer vos recherches.

Rencontrez des professionnels ! C’est probablement la meilleure option. Agences immobilières et/ou agents indépendants sont de véritables acteurs du marché immobilier. Ils sont connectés au marché et vous donneront de précieuses informations.

Conseil n°3 : Ma situation est-elle stable ?

Entre l’achat du bien, les frais de notaires, les frais bancaires ; on constate qu’il faut généralement au moins 5 ans pour revendre son bien sans perdre d’argent. D’où l’importance d’anticiper au mieux votre futur. Ce n’est pas forcément (toujours) évident lorsque vous savez qu’une mutation dans un autre département se profile à brève échéance. Mieux vaut réfléchir avant d’acheter. Idem pour les couples qui rêvent d’un douillet petit appartement et qui se retrouveront à déménager car le 1er enfant arrive à grand pas.

Conseil n°4 : Mon budget correspond-il à mes attentes ?

En milieu urbain, pour la plupart des villes pour 100 000 € on peut espérer un studio de 20 m² à 30 m² – 150 000 € un jolie T2 – 200 -250 000 € T3/T4 (selon emplacement). Définir votre budget sera simple. Soit vous disposez d’un capital et souhaitez l’utiliser pour cet achat, soit vous emprunterez. Calculez sa capacité d’emprunt n’est pas compliqué, vous trouverez facilement sur le web de nombreuses calculatrices financières. Banques et courtiers sauront également répondre précisément à cette question.

Vous pouvez rapidement calculez grossièrement votre pouvoir d’achat :

Exemple : pour un couple dont les revenus s’élèvent à 3 500 € net. On prendra un taux d’endettement maximum de 33 % soit une mensualité possible autour de 1 150 € soit environ 210 000 € de capacité d’emprunt. Bien entendu seul votre conseiller bancaire apportera des chiffres réels après étude complète de votre dossier.

Conseil n°5 : Bien préparer son dossier bancaire

Votre dossier doit être anticipé ! L’objectif est de rassurer votre banquier. En regardant vos comptes, vos données, le banquier doit conclure que oui, votre situation est saine et votre futur emprunt ne posera pas de problème. Les découverts sont à bannir et si vous arrivez à épargner tous les mois, même de petites sommes, faites-le. Prenez-le comme un entretien d’embauche ; vous devez séduire et rassurer.

Les courtiers sont des aides précieuses ; ils maîtrisent parfaitement le milieu bancaire et joueront pour votre équipe. Ils vous conseilleront sur la meilleure stratégie à adopter.

Conseil n°6 : Avec ou sans travaux ?

Sans connaissance ou appui familiale (par exemple votre père est électricien, plombier, plaquiste etc.). Il est plutôt déconseillé d’acquérir pour 1er achat immobilier un bien avec beaucoup de travaux. S’il s’agit simplement de repeindre ou changer de cuisine, cela reste tout à fait envisageable mais une rénovation totale c’est autre chose.

Un 1er achat entraine déjà une part de stress, rajouter un véritable chantier à cela n’est pas forcément judicieux. Toutefois, c’est une décision personnelle qui vous appartient. De bonnes affaires sont à faire pour des biens avec des travaux conséquents. Rien ne empêche de vous lancer J De nombreux professionnels de l’immobilier sont habitués à ces situations et sauront vous épauler dans ces démarches.

Conseil n°7 : Multipliez les visites

Pour un 1er achat, visitez une dizaine de biens sera nécessaire pour avoir une vision claire de ce qu’on vous propose. Il est intéressant de visiter des biens qui ne semblaient pas forcément correspondre au 1er coup d’œil. Par exemple, vous cherchez impérativement un appartement avec une chambre ? Visitez également un ou 2 grands studios. Souvent les T1 d’au moins 30 m² peuvent se transformer assez facilement.

Astuces : Les points essentiels à vérifier si un bien vous intéresse particulièrement.

  • Etat général du bien : Travaux ? Mise aux normes à réaliser ?
  • Etat de la copropriété : Demandez au moins les 2 derniers PV d’AG (procès-verbaux d’assemblées générales)
  • Demandez le montant de la taxe foncière et des charges
  • L’environnement : Peut-on se garer facilement ? Distances des commerces ? De votre lieu de travail ?
  • Luminosité : Quelles expositions ? L’air circule-t-il correctement ?
  • Bilan énergétique : Est-ce un logement énergivore ? Est-il bien isolé ?

Vous ne devez pas ressentir d’hésitation quand votre coup de cœur apparaitra ; votre logement sera votre foyer pour les prochaines années.

Conseil n°8 : Quelles sont les aides financières auxquelles je peux prétendre ?

Récemment reconduit jusqu’en 2021 pour un achat immobilier neuf, le PTZ (prêt à taux zéro) permet de financer une partie importante du crédit immobilier.

Quelques aides sociales ayant pour objectif de favoriser l’accession à la propriété.

Retrouvez les aides ici : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F10796

Conseil n°9 : Les frais du propriétaire

Souvent on n’y pense pas tout de suite, mais être propriétaire a un coût annuel non négligeable.

Taxe foncière, charges de copropriété, travaux de copropriété, assurances sont les principales dépenses à anticiper. Certaines copropriétés ont des frais mensuels / trimestriels très élevés. Bien souvent car les charges incluent eau et chauffage voire un gardien. Généralement il s’agit de copro / résidences de taille importante et assez anciennes. Si votre budget ne vous permet pas de payer ces frais, privilégiez les petits bâtiments souvent gérés par un syndic bénévole.

Conseil n°10 : Le choix du notaire

Le notaire est un officier public possédant un pouvoir important délégué par l’Etat. C’est le professionnel de l’authentification des actes. Le notaire constate le consentement libre et éclairé des parties ; il a également un rôle de conseil juridique, il protège le consentement. Le site des notaires de France est riche d’informations utiles que vous pouvez consultez ici : https://www.notaires.fr

Vous pouvez acquérir un bien sans avoir personnellement de notaire. Vous pourrez prendre par défaut le notaire du vendeur ou le notaire conseillé par un professionnel de l’immobilier. Toutefois nous conseillons d’en rencontrer 1 ou 2 dans votre ville, d’échanger avec lui sur votre projet d’acquisition. Le notaire est là pour vous aider, vous accompagner, vous conseiller et cela gratuitement. Il s’agit de construire une relation de confiance concernant les actes importants d’une vie. Il saura répondre à vos problématiques au fil des années. Pourquoi s’en priver ?

Nous vous souhaitons de réussir votre projet d’achat immobilier, nous restons disponibles pour répondre à vos questions !