Le plus grand lac d’origine naturel de France, issu de la dernière ère de glaciation.  Il y a environ 19 000 ans, les glaciers commencent à fondre, formant ainsi entre autre, le lac du Bourget.

Son nom actuel, lié à la commune qui borde sa partie méridionale « Le Bourget du Lac » remonte au XIIIème siècle. Le nom du « Bourget » vient du château éponyme qui était à l’époque la principale résidence des comtes de Savoie.  C’est assez original car généralement les lacs de notre région prennent le nom de la ville la plus importante du secteur, avec par exemple « le Lac d’Annecy » ou « le Lac d’Aiguebelette ». Plusieurs tentatives d’en changer l’appellation se sont succédés au fil des siècles pour par exemple « Lac d’Aix » ou bien « lac d’Hautecombe », aucune proposition n’a jamais été retenu, le lac à ainsi toujours conserver son nom !

Parmi les particularités qui le rende unique, c’est le seul, parmi les grands lacs à être relié directement au Rhône par le canal de Savières. Canal situé au Nord du Bourget, dont l’origine apparait comme naturel. Il fut toutefois améliorer au 19ème  siècle pour faciliter la navigation des bateaux à vapeur entre le lac et Lyon. Le lac a de tout temps offert une voie de circulation importante aussi bien pour les marchandises que pour les hommes.

Quels sont aujourd’hui les atouts du lac du Bourget ?

Coté plage :

Le lac possède de nombreuses plage pour la plupart gratuites, dont les plus connues sont :

  • La plage municipal d’Aix les bains située à l’entrée de la ville, intéressante car facile d’accès, facile également pour se garer grâce à son grand parking gratuit. La célèbre plage d’Aix les bains, après des dizaines d’années sera à partir de cette année (2021) 100 % gratuite !
  • La plage municipal du Bourget du Lac qui offre de belles infrastructure pour toute la famille.
  • La plage du lido, avec ses belles pelouses, ses arbres, son grand parking.
  • La plage de Mémard située au grand port offrant de beaux espaces, une aire de jeux pour enfant, la proximité du grand port lui offre un large choix d’activité nautique : location de bateau, paddle, pédalos, canoés.
  • La plage de la pointe de l’ardre ou plage de Brison Saint innocent, pourvu d’un vaste parc, d’un joli restaurant, idéal pour une journée en famille ou entre amis.

Coté panorama :

Les plus beaux panorama pour observer le lac du Bourget :

  • Le plus photographié : Le belvédère de la Chambotte bien sûr ! Très facile d’accès en voiture, le déplacement en vaut la peine. Petite balade offrant des points de vues à vous couper le souffle.
  • Le plus haut : Le belvédère du mont Revard : situé à 1538 m d’altitude, comptez 30 minutes pour y accéder. Le paysage suivra les saisons vous offrant à chaque fois des souvenirs différents ! Vous surplomberez la quasi-totalité du lac pour votre plus grand plaisir.
  • Le plus sportif : Depuis la dent du chat ! Une très jolie balade, comptez environ 3h depuis le parking des côtes, un vue imprenable vous y attendra !

Les principaux centres d’intérêts :

Après avoir profiter de ses plages, de ses promenades, quels sont les principaux centres d’intérêt liés à notre beau lac ?

  • Comment de pas mentionner la très belle abbaye d’Hautecombe. Abbaye en activité située sur la commune de Saint Pierre de Curtille sur la rive occidentale du lac du Bourget. Nous vous suggérons la croisière promenade proposée par la compagnie des bateaux située au Grand port d’Aix les bains. Croisière avec escale et visite libre de l’Abbaye.
  • Vous pouvez observer de nombreuses espèce d’oiseaux ! Encore presque à l’état sauvage à certains endroits, le lac est en effet un important couloir de migrations.
  • Se plonger dans les plus beaux poèmes d’Alphonse de Lamartine. Le poète français à laisser un souvenir indélébile de son séjour au bord du lac. Il nous livrera notamment le poème « Le lac » qui restera un de ses plus grands chefs-d’œuvre .

Vous pourrez également visiter :

  • Les ruines du château du Bourget appelé également château de Thomas II de Savoie ou encore château des comtes de Savoie.
  • Pour les amateurs de bateaux, flâner au grand port d’Aix les bains.
  • Visiter la très jolie commune de Chanaz – surnommé la petite Venise savoyarde. La commune se situe au bord du canal de Savière.
  • Visiter la grotte aux fées, célèbre randonnée pédestre au départ de Brison St Innocent
  • Découvrir le port de Chatillon, son panorama original sur le lac du Bourget, sa belle plage, son joli château du 11ème siècle, un lieux idéal pour une journée en famille.
  • Et bien sur le plus important, déguster de très bonne glaces un peu partout autour du lac.

Petit QUIZZ pour tester vos connaissances générales sur le Lac du Bourget !

  • La superficie du lac ?
  • Sa longueur ?
  • Sa largueur ?
  • Son altitude moyenne ?
  • Sa profondeur maximale?
  • Son volume d’eau ?
  • Combien de communes bordent le lac ?
  • Pouvez-vous toutes les citer ?
  • Le nombre de port autour du Lac ?
  • Nombre d’anneaux à bateaux ?
  • La durée d’attente moyenne pour en obtenir un ?
  • Le nombre de Km pour en faire le tour ?
  • Quels sont ses 3 sources d’alimentation ?
  • Sa température moyenne en été ?
  • Sa température record ?

Découvrez les réponses !

  • 5 km²
  • 18 km
  • 5 km
  • 5 m
  • 145 m pour une profondeur moyenne de 85 m
  • 6 milliard de mètre cubes d’eau, soit l’équivalent de la consommation annuelle domestique de la France
  • 11
  • Chanaz – Chindrieux – St germain la Chambotte – Brison st innocent – Aix les bains – Tresserve – Viviers du Lac – le Bourget du Lac – Bourdeau – La Chapelle du mont du chat – St Pierre de Curtille – Conjux
  • 14 ! dont le petit port et le grand port qui forment le plus grand port d’eau douce de France
  • 2900 anneaux
  • 9 ans
  • 52 km !
  • La Leysse – Le Tillet – Le Sierroz
  • 23 !
  • 27 !

Vous pourrez maintenant impressionner vos amis sur vos connaissances de notre beau lac !

N’hésitez pas à partager 🙂

Connait-on bien les personnalités qui se cachent derrière le nom de nos rues ?

Des noms de rue que l’on prononce machinalement, mais avez-vous une petite idée de qui il s’agit ?

Derrière chaque nom de rue, de sacrées personnalités et de l’Histoire ! Découvrons-les ensemble…

Boulevard Garibaldi :

Joseph Garibaldi (1807-1882), général italien ayant pris part à la défense de la France lors de la guerre . Sur le plan cadastral de 1879, il semble que le tracé de ce boulevard s’apparente à celui du chemin du Sierroz qui desservait le secteur. En 1979, le tracé a été partiellement modifié et l’ancienne portion de voie a été conservée et baptisée passage Garibaldi.

Rue Lamartine :

Alphonse de Lamartine. Poète, romancier, dramaturge français ainsi qu’une personnalité politique qui participa à la révolution de 1848. Il est l’une des grandes figures du romantisme en France. En octobre 1816, en cure à Aix-les-Bains, il fait la rencontre d’une jeune femme mariée qui marquera un tournant dans sa carrière de poète.

Boulevard Robert Barrier :

Robert Barrier, homme politique français décédé à Aix-les-Bains. Ville dont il était le maire. Président du Conseil général et député, il est mort au début de sa carrière politique, à 48 ans d’une crise cardiaque. Pour développer le tourisme, il relance comme président du Conseil général l’aéroport du Bourget-du-Lac, pour un usage touristique. La ville d’Aix-les-Bains lui doit les grands boulevards des bords du lac et la réfection des ports de plaisance. Sous son mandat est relancée la station de ski du Revard, sur les hauteurs de la ville.

Rue Jacques Cartier :

Jacques Cartier est un navigateur, explorateur français et écrivain par ses récits de voyage. La jeunesse de Jacques Cartier est très mal documentée. Il semble avoir été employé dans le commerce et la navigation dès son jeune âge. Cartier a vraisemblablement navigué comme ses compatriotes à titre de marin, puis officier, le long des côtes de France, de Terre-Neuve et de l’Amérique du Sud (Brésil). Il est considéré par plusieurs comme le fondateur du Canada. Il a participé à trois expéditions maritimes vers l’intérieur du golfe Saint-Laurent. Le roi François Ier choisit Jacques Cartier pour remplacer l’explorateur Giovanni da Verrazano, décédé lors de son ultime voyage.

Boulevard Hélène Boucher :

Hélène Boucher qui à 22ans, décide de devenir aviatrice afin de venger la mort d’un ami de son frère, le pilote d’essai Jean Hubert. Elle devient l’élève d’Henri Farbos. Elle bat de nombreux record de vitesse et passe son baptême de l’air à l’âge de 22 ans puis son brevet de pilote de tourisme à l’âge de 23 ans. Elle finit par obtenir son brevet de pilote de tourisme à 23 ans. Elle s’achète aussitôt un petit avion d’occasion. Le 30 novembre 1934, Hélène Boucher se tue lors d’un vol d’entraînement sur l’aérodrome de Guyancourt

Avenue Pierre de Courbetin :

Pierre de Coubertin, de son vrai nom Pierre Frédy, baron de Coubertin. Il est le fondateur des Jeux Olympiques modernes et également historien et pédagogue français. Pierre décide d’améliorer l’éducation car selon lui, le sport occupe une place fondamentale dans le développement de l’individu. Il cherche donc à augmenter la place du sport dans l’éducation de la jeunesse. Son idée est de créer une grande compétition sportive internationale qui verrait s’opposer les meilleurs athlètes du monde civilisé. Il décèdera d’une crise  cardiaque à Genève en Suisse à l’âge de 74ans.

Avenue Daniel Rops :

Henry Petiot, dit Daniel-Rops, écrivain et historien français. Membre de l’Académie française de 1955 à sa mort, il reçoit de nombreuses distinctions. C’est à Tresserve qu’il réside habituellement. Étudiant des facultés de droit et de lettres de Grenoble, il travaille la géographie. Il fut professeur d’histoire à Chambéry, Amiens et Paris, puis au lycée Pasteur de Neuilly. Après la Libération, il abandonne l’enseignement pour se consacrer à son travail d’historien et d’écrivain chrétien. Il décédera à Tresserve à l’âge de 64ans.

Montée / Promenade de la Reine victoria :

Cette voie rend honneur à la reine Victoria qui n’était pas destinée à régner. Elle est la fille du prince Edward et l’arrière-grand-mère d’Elisabeth II. Le père et le grand-père de Victoria moururent tous les deux en 1820 et Victoria ne devint reine qu’après le décès de ses trois oncles, Aucun n’ayant d’héritiers légitimes, c’est Victoria qui monte sur le trône le 20 juin 1837. La reine Victoria régna pendant 63 ans et sept mois, soit le deuxième règne de le plus long de histoire du Royaume-Uni après celui d’Elizabeth II. Le 8 mai 1842, la reine Victoria est victime d’une tentative de meurtre alors qu’elle se déplace en calèche. Au total, la souveraine sera victime de huit tentatives d’assassinat au cours de son règne. Elle décédera à l’âge de 81ans.

Rue Abbé Pierre :

Marie Joseph Henri Grouès, dit l’abbé Pierre, Né à Lyon et décédé à Parie à l’âge de 94ans. L’abbé Pierre a consacré sa vie et son énergie à lutter contre la misère. Fondateur des Compagnons d’Emmaüs, il est le symbole du don et de la charité, et restera à jamais gravé dans le cœur des Français. Henri Grouès est ordonné prêtre en 1938 puis, alors que la Seconde Guerre mondiale éclate, il est nommé vicaire à la cathédrale de Grenoble.

Rue Georges 1er :

George Ier, roi de Grande-Bretagne. À l’âge de 54 ans, après la mort de la reine Anne de Grande-Bretagne, George monta sur le trône britannique en tant que premier monarque de la maison de Hanovre. Il y restera jusqu’à sa mort. Les légitimistes tentèrent de le renverser pour le remplacer par le demi-frère catholique d’Anne, mais ils échouèrent. George Ier mourut lors d’un voyage dans son Hanovre natal le 11 juin 1727, où il fut inhumé. Son fils lui succéda sous le nom de George II.

Rue Françoise Giroud :

Léa France Gourdji, dite Françoise Giroud, née le 21 septembre 1916 à Lausanne, en Suisse, et morte le 19 janvier 2003 à l’Hôpital américain de Paris à l’âge de 86ans. C’était une journaliste, écrivaine et femme politique française. Elle se lance dans l’écriture avant d’effectuer son retour au journalisme à partir de 1983, elle est l’auteur de plus de trente ouvrages. Vice-présidente du Parti radical et de l’UDF, elle a été deux fois secrétaire d’État et fut une personnalité majeure de la presse française.

Chemin colonel Rollet :

Paul-Frédéric Rollet qui était un général français. Lors de la Première Guerre mondiale, il était en congé en France. Comme il voulait absolument être au front, il s’est fait affecter au 31e Régiment d’Infanterie, puis au 331e Régiment d’Infanterie. Blessé deux fois, il est promu temporairement chef de bataillon, grâce à l’appui du général Gouraud. Il est connu pour avoir été le premier inspecteur de la Légion étrangère. Un titre créé spécialement pour lui, et qui disparaîtra avec lui. Né le 20 décembre 1875 à Auxerre et décédé le 16 avril 1941 à Paris. Mais Après plusieurs victoires, il deviendra chef de bataillon à titre définitif.

Boulevard Pierpont Morgan :

Pierpont Morgan, dit J. P. Morgan. C’était un financier et un banquier américain. Tout d’abord centré sur les banques, l’empire de Morgan s’est progressivement étendu à de nombreux autres domaines comme l’électricité, l’acier, le chemin de fer et la navigation. Gérant un capital colossal, il a souvent été décrit comme un magnat des finances à l’influence redoutable. Il se montre également un grand collectionneur d’œuvres d’art, de livres et de montres. Né le 17 avril 1837 à Hartford, il meurt dans son sommeil le 31 mars 1913 au Grand Hôtel de Rome alors qu’il voyage en Europe.

Rue Général Ferrié :

Gustave Auguste Ferrié, ingénieur et général français, pionnier de la radiodiffusion et de la normalisation des temps et cycles, qui aboutit à la création du Bureau international de l’heure. Ferrié fut le président de la Société astronomique de France (SAF) de 1925 à 1927. Il a remporté le Prix Jules Janssen, le plus prestigieux de la société mais il a également été président de l’Union internationale de la radio et de la Commission internationale des longitudes par radio, ainsi que vice-président du Bureau international des unions scientifiques. Sans oublier ses nombreux autres titres. Il meurt à l’hôpital militaire du Val-de-Grâce à Paris en 1932 à l’âge de 64 ans, victime d’une crise d’appendicite.

Rue Dieudonné Costes :

Dieudonné Costes, aviateur français, célèbre notamment pour la première traversée de l’Atlantique sud sans escale en 1927, puis pour la première traversée de l’Atlantique nord sans escale dans le sens est-ouest. Il sera également l’espion des alliés durant la seconde guerre mondiale. Décédé à l’âge de 80 ans à Paris.

Rue Joseph-André Motte :

Joseph-André Motte grand designer, décorateur et architecte d’intérieur français. Il a contribué au développement du design français mais reste cependant méconnu du grand public. Motte a contribué à l’aménagement de lieux publics comme l’aéroport d’Orly ou bien encore la gare maritime du Havre. Il a également participé à l’aménagement de stations du métro parisien. Il sera enseignant pendant 30 ans à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs. Il sort major de promotion de l’école des arts appliqués à l’industrie. Aujourd’hui son mobilier équipe de nombreuses administrations. Ses pièces sont devenues des icônes du design et plusieurs sont toujours éditées. Joseph décèdera à l’âge de 88 ans.